Organismes de standardisation

International Telecommunication Union Radiocommunication Sector

Les Nations Unis ont chargé l’ITU-R de gérer le spectre RF au niveau mondial. Cet organisme s’efforce d’éviter les interférences sur la terre, la mer et dans le ciel. Il maintient une base de données mondiale sur les attributions de fréquences dans les cinq régions administratives. Elles sont découpées de la façon suivante :

  • Région A – Amériques avec « Inter-American Telecommunication Commission » (CITEL)
  • Région B – Europe de l’Ouest avec « European Conference of Postal and Telecommunications Administrations » (CEPT)
  • Région C – Europe de l’Est et Asie du Nord avec « Regional Commonwealth in the field of Communications » (RRC)
  • Région D – Afrique avec « African Telecommunications Union » (ATU)
  • Région E – Asie et Australie avec « Asia-Pacific Telecommunity » (APT)

En complément des cinq régions administratives, l’ITU-R définit trois régions régulatrices pour la radio. Ces trois régions sont définies géographiquement et délimitées sur une carte :

  • Région 1 – Europe, Moyen-Orient et Afrique
  • Région 2 – Amériques
  • Région 3 – Asie et Océanie

Les documents de régulations de l’ITU-R font partie d’un traité international gouvernant l’utilisation du spectre. Dans chacune de ces régions, l’ITU-R alloue des bandes de fréquences et des canaux radio qui sont autorisés, avec les conditions de leur utilisation. Dans chaque région, des organismes de régulation locaux s’occupent de la gestion du spectre RF dans leurs pays respectifs. On peut citer en exemple :

  • Australie – « Australian Communications and Media Authority » (ACMA)
  • Japon – « Association of Radio Industries and Businesses » (ARIB)
  • Nouvelle Zélande – « Ministry of Economic Development »
  • États Unis – « Federal Communications Commission » (FCC)
  • Europe – « European Telecommunications Standards Institute » (ETSI)

Il est important de comprendre que les communications sont réglementées de façons différentes dans beaucoup de régions et pays et qu’il est important de se référer aux autorités locales de régulation avant de déployer du WLAN dans un pays.