Introduction

Clients de LAN sans fil

D’après la norme IEEE 802.11, tous les équipements adressables dans un réseau LAN sans fil, que ce soient des équipements clients qui se connectent au réseau ou des points d’accès qui permettent aux équipements de se connecter aux ressources, se nomment « Station » (STA). Il est fondamental d’effectuer une sélection rigoureuse des équipements clients et des capacités de leurs composants sans fil, même si de nombreuses organisations doivent faire face à la mouvance « Bring Your Own Device » (BYOD) qui se dessine de plus en plus. La connexion sans fil peut être implémentée, sur l’équipement client, de différentes façons.

Avec les dernières avancées technologiques, les cartes « Personal Computer Memory Card International Association » (PCMCIA) sont de moins en moins populaires. Au début de la mise en place des premiers réseau LAN sans fil, il était commun de voir des slots PCMCIA disponibles sur les PC portables, mais les nouveaux modèles de matériels ont plutôt tendance à intégrer directement un adaptateur sans fil. Il existait trois types de cartes PCMCIA, Type I II et III, qui avaient toutes la même taille et possédaient un connecteur 68-pin. La seule différence entre les trois types résidait dans leur épaisseur.

Type Épaisseur Exemple d’utilisation
Type I 3,3 millimètres RAM, flash, OTP, carte mémoire SRAM
Type II 5,0 millimètres LAN, modem data/fax, périphérique de stockage
Type III 10,5 millimètres Périphérique de stockage amovible

L’ExpressCard est la génération suivante de carte additionnelle, plus étroite que la carte PCMCIA, apportant une baisse de prix, une diminution de la taille et des performances supérieures. Ces cartes s’appuient sur les standards 16-bit et 32-bit et sont disponibles en quatre types : 34 mm, 34 mm extended, 54 mm et 54 mm extended. Les modèles « extended » peuvent être utilisés pour des connecteurs externes alors que les modèles standards ont des fonctionnalités spécifiques telles que la connexion LAN sans fil. Ces cartes sont considérées « hot-plug » et peuvent être insérées ou retirées de l’équipement sans arrêter ce dernier.

En 1995, la norme « Universal Serial Bus » (USB) 1.0 avait été introduite pour remplacer les ports série et parallèle. Les normes USB sont gérées par l’organisation « USB Implementers Forum » (USB-IF).

Norme Date Débit Commentaire
USB 1.0 1995 1,5 à 12 Mbits/s
USB 1.1 1998 1,5 à 12 Mbits/s
USB 2.0 2000 480 Mbits/s Changement de type de connecteur
USB 3.0 2010 4,8 Gbits/s Appelé SuperSpeed
USB 3.1 2013 10 Gbits/s Introduit le connecteur de type C

Intel a développé le standard « Peripheral Component Interconnect » (PCI) qui permet d’insérer une carte sur le bus data 32-bit ou 64-bit de la carte mère d’un ordinateur. La norme PCI est maintenant gérée par l’organisation « Peripheral Component Interconnect – Special Interest Group » (PCI-SIG). La fonctionnalité « Plug and Play » (PnP), introduite par Microsoft en 1995, a accéléré l’intérêt pour le PCI. Mini-PCI est une évolution de la norme PCI mise au point pour les PC portables et les petits ordinateurs. On trouve, typiquement, des cartes Mini-PCI en tant qu’adaptateurs IEEE 802.11. Les cartes « Mini-PCI Express » (Mini-PCIe) viennent remplacer les cartes Mini-PCI en s’appuyant sur PCI Express. Un lien PCI Express, entre deux éléments, est composé de une à trente deux pistes appelés « lane ». Le nombre de pistes utilisables est négocié pendant l’initialisation, sachant que l’architecture ou l’élément connecté peuvent limiter les possibilités.

PCI Express version Transfer rate Throughput
x1 x4 x8 x16
1.0 2.5 GT/s 250 MB/s 1 GB/s 2 GB/s 4 GB/s
2.0 5 GT/s 500 MB/s 2 GB/s 4 GB/s 8 GB/s
3.0 8 GT/s 984.6 MB/s 3.938 GB/s 7.877 GB/s 15.754 GB/s
4.0 16 GT/s 1.969 GB/s 7.877 GB/s 15.754 GB/s 31.508 GB/s

Les cartes Mini-PCI existent en trois types. Les Types I et II utilisent un connecteur 100-pin alors que le type III utilise un modèle 124-pin. Les cartes Type II possèdent des prises RJ11 et RJ45 pour les connexions téléphone et Ethernet. Les cartes Mini-PCIe mesurent 30 x 56 mm et sont équipées d’un connecteur 52-pin sur deux rangées. Les cartes Half Mini-PCIe mesurent 30 x 31,90 mm représentant la moitié de la longueur d’une carte Mini-PCIe.

Card type Connectors Size
Mini-PCI Type IA 100-pin stacking 7.5mm x 70mm x 45mm
Mini-PCI Type IB 100-pin stacking 5.5mm x 70mm x 45mm
Mini-PCI Type IIA 100-pin stacking, RJ11, RJ45 17.44mm x 70mm x 45mm
Mini-PCI Type IIB 100-pin stacking, RJ11, RJ45 5.5mm x 78mm x 45mm
Mini-PCI Type IIIA 124-pin edge 2.4mm x 59.6mm x 50.95mm
Mini-PCI Type IIIB 124-pin edge 2.4mm x 59.6mm x 44.6mm
Full Mini-PCIe 52-pin edge, two staggered rows on 0.8mm pitch 30mm x 50.95mm x 1mm (excluding components)
Half Mini-PCIe 52-pin edge, two staggered rows on 0.8mm pitch 30mm x 26.80mm x 1mm (excluding components)

De façon beaucoup plus rare, on trouvera également des cartes CompactFlash qui étaient, à l’origine, utilisées comme unités de stockage. Le format CF est, maintenant, utilisé dans de nombreux équipements de réseau Ethernet, Bluetooth, caméras numériques, RFID et LAN sans fil.

Type de carte CF Épaisseur Usage
Type I 3,3 millimètres RAM, carte mémoire flash
Type II 5,0 millimètres LAN sans fil, disques durs miniatures

Au même titre que les cartes CompactFlash, les cartes « Secure Digital » (SD), résultat d’une joint venture entre SanDisk, Toshiba et Panasonic en 1999, ont vu l’usage de leur slot dériver d’unité de stockage vers d’autres fonctions telles que les caméras, les « Global Positioning System » (GPS), les radios FM, les tuners TV, les réseaux Ethernet et les LANs sans fil. Les cartes SD couvrant ces fonctions sont appelées « Secure Digital Input Output » (SDIO).

Format Size Usage
Full-size SDIO card 24mm x 32mm x 2.1mm Portable and stationary applications
Mini-size SDIO card 27mm x 20mm x 1.4mm Wireless LAN and Bluetooth adapters

Les « Wireless Workgroup Bridge » (WWB) appelés également « Wireless Client Bridge » peuvent être utilisés dans de nombreux environnements pour permettre de connecter des équipements filaires, dépourvus de fonctions sans fil, à une infrastructure en passant au travers d’un point d’accès. La borne voit le WWB comme une seule STA même si plusieurs équipements sont raccordés sur le WWB qui multiplexe le signal sur une seule connexion sans fil.

Tous les périphériques, connectés à un ordinateur, nécessitent un driver pour fonctionner correctement, en prenant soin de vérifier le niveau de version afin de rester à jour. Les capacités de paramétrage des drivers sont souvent limitées et la mise en place d’un utilitaire de configuration est souvent nécessaire, qu’il soit fournit par le fabricant du périphérique ou qu’il soit d’une tierce-partie. Lorsqu’une authentification IEEE 802.1X est utilisée, l’équipement client est appelé « supplicant ». Son rôle sera de fournir des « credentials », c’est à dire des identifications, à un équipement appelé « authenticator », c’est à dire un point d’accès dans les réseaux sans fil.